L'eau, une ressource vitale

Dans la vie quotidienne, rien de plus naturel que d’ouvrir un robinet pour boire un verre d’eau ou prendre une douche. Et pourtant, cette eau douce, indispensable à tout être vivant, est précieuse car peu abondante et inégalement répartie.

3. Une répartition naturelle inégale

Dossier1_schema2

À la surface de la Terre

Bien que la surface de la Terre soit recouverte d’eau à 70 %, l’essentiel de cette eau est salée.

Ainsi, sur les 1 400 millions de km3 d’eau présents sur notre planète, seuls 3 % sont de l’eau douce, immobilisés en grande partie dans les glaciers.

Au final, moins d'1 % du volume total d'eau est de l’eau douce, disponible pour l'homme. On la trouve dans les cours d'eau, les réservoirs naturels ou artificiels et dans les nappes souterraines.

­Dans les différents pays du monde

Comme beaucoup d’autres richesses, l’eau est une ressource naturellement mal répartie.

Cette inégalité peut s’expliquer par des causes climatiques.
Certains pays ont très peu de ressources internes, c'est-à-dire l'eau des rivières et des nappes souterraines alimentées par les précipitations annuelles. C'est le cas du Maroc, du Kenya ou du Yémen (moins de 1 000 m3/an/habitant). D'autres disposent de quantités considérables, comme le Pérou, le Libéria ou la Norvège (plus de 50 000 m3/an/habitant).
En France, nous disposons d'une quantité "moyenne" d'eau avec environ 3 000 m3/an/habitant.

Une autre cause de la pauvreté en eau de certains pays provient de l’écart entre la demande et la ressource naturelle disponible, créant souvent des situations de pénuries. L’Egypte, par exemple, utilise une très grande partie de ses ressources pour l’irrigation.

En savoir plus sur l’impact de l’homme sur la ressource

Info + : L'eau dans tous ses états

Activités à télécharger

  • Méli mél'EAU
  • D’un état de l’EAU à l’autre
  • Les m’EAU croisés